Les composants architecturaux des maisons

LES SALLES (roraf)

Ce sont des espaces polyvalents (manger, dormir, séjour…). Elles sont généralement rectangulaires. La maison traditionnelle peut comprendre jusqu’à 12 salles.

LE SEJOUR ( El Koba)

C’est l’espace le plus important de l’habitation en comparaison avec les autres composants de la maison. Il est soigneusement entretenu puisqu’il est le lieu de vie de la famille. Cette salle s’appelle en arabe « Koba » parce qu’elle est située au rez de chaussée.

LE PREAU (Douira)

C’est le centre de la maison entouré des salles sises au rez de chaussée. C’est un espace commun qui permet de rassembler tous les membres de la famille et peut être le lieu de différentes activités : manger, célébrer une fête, veiller…

LE HALL (Lestouane)

C’est le passage qui relie l’extérieur de la maison à son intérieur. C’est un espace qui donne directement sur le préau à travers un arceau souvent minutieusement décoré. Il permet aux habitants d’avoir depuis le préau un œil sur ceux qui entrent à la maison. Auparavant, on y trouvait une petite resserre multifonctionnelle. Parfois on trouve plusieurs familles dans une seule maison, et le hall est leur lieu de rencontre pour y discuter ou même pour exercer ensemble différentes activités telle que la filature, notamment en été.

LE PATIO

C’est un composant principal de la forme architecturale d’une maison chefchaounienne ; que la maison appartienne à une famille aisée ou pauvre, la différence affectait plutôt son architecture et sa décoration. C’est une sorte de courette multifonctionnelle donnant souvent sur le ciel.

MESRIYA

C’est une chambre sise souvent au-dessus du hall. Elle est réservée habituellement aux jeunes célibataires de la famille ; on y accède par des escaliers qui se trouvent soit à l’extérieur de la maison soit au hall (lestwan).

TARMA

Situé habituellement près du salon, cet espace était une sorte de grenier ou hangar polyvalent : stocker les bonbonnes d’eau, le matériel de travail voire même un espace pour prendre un bain.

LE JARDIN (Tassi3a)

Souvent, dans la maison traditionnelle chafchaounienne, on trouvait, dans la partie arrière de la maison, une sorte de jardin comprenant différentes végétations et ressemblait à un petit parc naturel, soigneusement entretenu. C’était généralement le lieu de détente et de repos.

LE GRENIER (berchla)

Il y a deux types de greniers : Le premier, accessible depuis une salle à l’intérieur de la maison à travers une fente au toit, est utilisé pour y mettre des objets précieux tels que bijoux, documents écrits et argent.

Le deuxième, accessible depuis la terrasse, est un espace pour conserver et emmagasiner tout ce qui a trait au ravitaillement et l’alimentation, tels que les grains, les fruits, le charbon…