Les portes des maisons

La porte constitue le seul point d’accès à la maison et donc mérite une attention particulière quant à sa construction et son architecture. En effet, l’esthétique des portes de Chefchaouen varie selon l’espace abrité, de la porte d’une maison à la porte d’une mosquée en passant par les portes des mausolées et des marabouts.Les portes des maisons elles – mêmes changent d’esthétique et de forme selon qu’elles appartiennent à des gens aisées ou pauvres.

Les chercheurs dans le domaine ont classé ces portes selon les caractéristiques suivantes :

  • La taille et la forme
  • La décoration
    • la décoration de la porte
    • la décoration du mur support

DU CÔTE DE LA TAILLE ET DE LA FORME

Certaines portes sont basses et courtes et reflètent le style berbère; ce choix est commandé par des conditions aussi bien climatiques et sécuritaires que sociales et intellectuelles. Généralement, ces portes se composent d’une seule barre encadrée par une autre porte, fixe ou mobile, carrée ou circulaire dans sa partie supérieure. Elles sont constituées généralement de plusieurs tiges de bois alliées verticalement.

Avec le temps, et au fur et à mesure que la sécurité s’installe dans la ville, d’autres modèles de portes commencent à prendre forme, telles que les portes des mosquées, des mosaulées et des marabouts, constituées de deux barres encadrées par deux portes l’une implantée dans l’autre. La nouveauté également est une petite ouverture dans la partie supérieure de la porte appelée “ tinfissa” qui signifie respiration.

LA DECORATION

La décoration, une des caractéritiques du bâtiment chefchaouni, a été transposée aussi dans la conception des portes des maisons.

La plupart des portes sont décorées par des clous à têtes larges dessinant ainsi des formes géométriques carrées, rectangulaires et parfois circulaires. Les clous prennent sur certaines portes la forme d’un pentacle (étoile à cinq côtés) pour exprimer l’attachement des chaounis à leur patrie.

Ces clous sont souvent de couleur noire ou argent.

Ces portes sont munies d’une espèce de poignet qui permet de frapper à la porte ou aider à la fermer.

Il peut être en fer ou en bronze, rond ou sous forme de boule en fer voire même figurant la tête d’un fauve tel que le léopard.

De même, il y a des portes en bois sur lesquelles sont sculptées des formes de différentes plantes sinon des reliefs géometriques divers.

La porte a toujours été représentée comme une oeuvre d’art chez les chefchaounis; c’est pourquoi même le mur au - dessus de la porte est décoré par des formes d’arcs où sont alignées des briques (Karmoud), donnant ainsi à l’entrée de la maison un aspect esthétique propre à la ville de Chefchaouen.