L’artisanat

Avec le temps, Chefchaouen est devenue un centre commercial et industriel important, un lieu de passage obligé pour les villages du pourtour. Elle est devenue célèbre par l’industrie du cuir et de la soie naturelle et de plusieurs autres métiers tels que la menuiserie et l’industrie du lin. La main d’œuvre, pour la filature et le tissage, était constituée de femmes dont le nombre avoisinait les 500.

L’industrie artisanale donc représentait le domaine le plus actif dans les échanges commerciaux de la ville, et de ce fait, l’une des activités les plus anciennes et la plus appréciée par les touristes.

Chefchaouen compte à peu près 4000 fabricants et artisans traditionnels répartis sur 79 métiers producteurs dont quelques uns connaissent des difficultés au niveau de la commercialisation et risquent donc de disparaître tel que le métier de tissage.