Methode de production Des articles de l’artisanat

LA MATIERE PREMIERE

  • Premièrement : le façonnage de la laine

Après avoir acheté la matière première, la laine, la femme procède à l’opération de lavage et de nettoyage avant d’y ajouter du soufre pour lui donner de l’éclat (laine blanche).

Puis après, viennent les opérations de séchage naturel par l’exposition de la laine nettoyée au soleil, de défrisage et de lissage pour terminer avec le travail de filage au moyen d’un instrument traditionnel qui s’appelle na3ora , pour enfin finir au souk de filature un lundi ou un jeudi matin.

Cependant, l’artisan procède parfois à la teinture pour répondre aux besoins du marché ; et pour cela, il utilise une teinture à base de plantes telle que le garou (matnan) bouilli dans un récipient plein d’eau où il trompe la laine mélangée d’alun.

METHODE DE PRODUCTION

  • Deuxièmement : l’opération de production

Après l’achat de la matière première constituée de laine, trame et différents types de fils,l’artisan procède tout d’abord à l’opération de démêlage de la trame au moyen de na3ora. Cette première étape est nécessaire pour tout travail de tissage et permet le montage de la trame sur la machine de tissage « mrama ».

A la suite de cette dernière opération, l’artisan procède à la formation de gros anneaux en laine qui vont permettre à l’artisan de tisser différents produits artisanaux sur « mrama » tels que Mendil, Djellaba.

Il faut signaler que chaque « mrama » a besoin de trois personnes pour un travail de production : l’artisan et son aide en plus d’un commis qui leur fournit les fils de laine par le moyen de « na3ora ». La « mrama » pour la production des ceinture n’a besoin que d’une seule personne.